Recherche-Formation-Expertise

Tel: (+226) 20 97 01 02

PROMISE-SB

posted by: Amadou KABA
Affichages : 1072

Intitulé : Saving Brains in Burkina Faso and Uganda: a cluster-randomized trial of the EBF-promotion on neurocognitive function among 6-7 year-old children in Burkina Faso & Uganda (PROMISE-SB)

Dpt/Unité : DSP/SME

Code MURAZ : 07 ES 13

Sponsor : Grand Challenges Canada

Budget : 421,000 USD

Durée du projet:

Mai/2012 à Déc./2015

Equipe de recherche et partenariats établis :

·         PI : James Tumwine (Makerere Univ/Uganda) & Nicolas Meda (CM/BF)

·         Co-PI: Hama Diallo (CM/BF), Thorkild Tylleskar (UiB/Norway)

Sites de mise en œuvre  au BF: Banfora & Mangodara

Contexte/justification :

Des études suggèrent que l'allaitement exclusif (AE) améliore la cognition et les autres déterminants de la formation du capital humain chez l’enfant. La plupart de ces études ont été conduites hors de l'Afrique subsaharienne où l’AE est en baisse pour diverses raisons telles que la pandémie du VIH et la promotion excessive des substituts du lait maternel. Nous avons conduit de 2006-2008, un essai randomisé par grappe, à base communautaire, l’étude PROMISE-EBF pour évaluer l'impact de la promotion de l’AE par les paires-conseillères sur la pratique de l’allaitement exclusif. Les résultats publiés dans la revue The Lancet. 2011 Jul 30;378(9789):420-7, étaient remarquables. L’étude a montré que les taux rapportés de pratique de l'AE avaient doublé (de 40% à 80%) dans le groupe d'intervention. Compte tenu des résultats obtenus dans cette première étude, nous nous sommes intéressés à évaluer l'effet possible de la promotion de l’AE au cours des 6 premiers mois de la vie sur la formation du capital humain dans le contexte africain. Un suivi de la cohorte des enfants EBF qui en 2013-2014 étaient âgés de 6-8 ans a été fait et leurs fonctions neurocognitives mesurées par le biais de ‘tests d’intelligence standards’.

Question de recherche/hypothèse :

La promotion de l’AE par la stratégie des paires-conseillères est-elle associée à un meilleur score moyen de QI (mesuré par le KABC-II) chez les enfants africains ?

Objectifs :

Principal :

·         Evaluer l’impact de la promotion de l’AE au cours des 6 premiers mois de vie sur la formation du capital humain en Afrique dans un groupe d’enfants de 6-7 ans

Secondaires :

·         Mesurer l'effet de la promotion de l’AE par les paires-conseillères au cours des 6 premiers mois de la vie sur la formation du capital humain notamment sur: (i) les fonctions cognitives de l’enfant, (ii) l’état comportemental et émotionnel de l’enfant, (iii) l’aptitude à la scolarisation et la performance à l’école de l’enfant, (iv) les capacités motrices globales et discriminatives de l’enfant, et (v) le changement dans le niveau socio-économique du ménage.

·         Trouver des solutions aux obstacles potentiels qui limitent le passage à l’échelle d’une intervention jugée efficace comme la promotion de l’AE par les paires-conseillères au cours des six premiers mois de vie.

Résumé des méthodes d’étude (design, population d’étude, échantillonnage, etc.) :

Un essai randomisé, en grappe, à base communautaire a été conduit dans les 24 villages initialement cibles de l’étude PROMISE-EBF. Les enfants de la cohorte EBF encore vivants et éligibles à l’étude ont été ré-inclus. La collecte des données s’est faite sur 4 volets : une enquête de ménage pour mettre à jour les infos sociodémographiques de base de l’enfant et du ménage ;un examen clinique pour collecter des données cliniques et prendre les mesures anthropométriques ; une évaluation psychométrique par le biais de 4 grandes batteries de tests d’intelligence notamment le KABC-II, le CCT, le MABC et le TOVA ; une évaluation des écoles pour le groupe des enfants scolarisés et éventuellement leur performance individuelle au moyen d’une composition scolaire. Les données psychométriques ont été standardisées pour produire un score composite de QI comme critère principal de jugement. L’analyse multi variée de régression linéaire prenant en compte la nature en grappe de l’essai et ajustant pour les variables socioéconomique, anthropométrique et la scolarisation de l’enfant a permis d’évaluer l’association entre l’intervention et le QI des enfants.

Principaux résultats obtenus :

Au total 561/566 (99%) enfants de la cohorte survivants et présents dans les villages d’étude ont été ré-inclus et évalués dont 268 en bras interventionnel et 293 en bras contrôle. La plupart des variables sociodémographiques étaient comparables entre les 2 bras de l’étude. L’analyse multi variée a montré que l’intervention n’était associée ni à l’intelligence générale (coef=-0.165, 95% CI :-0.47 à 0.14), ni à la mémoire vive (coef=-0.177 95% CI :-0.56 à 0.20). Elle était négativement associée à l’attention (coef=-0.173, 95% CI : -0.33 à -0.01). L’éducation parentale (mère et surtout le père) et la scolarisation de l’enfant étaient les seuls facteurs positivement  associés à l’intelligence générale (coef=+0.243 et +0.668, respectivement, p<0.05), à l’attention (coef=+0.167 et +0.577, p<0.05) et à la mémoire vive (coef=+0.250 et +0.535, p<0.05) dans cet essai.

Valorisation effectuée des résultats du projet :

·         Un rapport scientifique rédigé et envoyé au sponsor

·         Manuscrits : 3 rédigés en cours de soumission ; Communication orales effectuées : 7 ; Posters : 2

·         autres  planifiés: note de politique planifiée (1), manuscrits planifiés (7), thèses de médecine/master (4)

Autres retombées pertinentes du projet (Déc. 2015) :

·         Emplois créés (contrat de travail) : 75 dont 13 à temps plein pendant 18 mois

·         Frais indirects versés au CM : >30 millions CFA

·         Infrastructures réalisées (construction, rénovation bureaux, etc.) : rénovation et ameublement des bureaux PROMISE au CM, rénovation, équipement et ameublement du QG PROMISE à Banfora, mise en place d’un site de recherche à Sidéradougou et à Soubakanédougou.

·         Equipements acquis: logistique roulante, équipements et meubles de bureaux (ordinateurs portables, PC, imprimantes, scanners, mobiliers bureaux au CM, au QG de Banfora), acquisition de batteries de tests psychométriques (KABC-II et CCT) en Français et Dioula, mise en place de la seule équipe burkinabè qui sait faire la psychométrie avec des tests internationaux standardisés.

·         Bourses de formation offerte : 1 PhD en Norvège (Université de Bergen) en cours

·         Autres : mise en place d’une plateforme de recherche sur la santé mentale des enfants en milieu rural au Burkina Faso et réseautage avec les équipes internationales qui travaillent sur la psychométrie.

Perspectives post-projet:

·         Ecrire un projet de programme sur l’évaluation psychométrique chez les enfants Africains en milieu rural avec un volet développement et validation de tests spécifiques et un autre sur les interventions efficaces (stimulation, nutrition, etc.) pour améliorer les fonctions neurocognitives.